Histoires de Dollz

Ici sont regroupées les histoires que j'écris sur OMD et d'autres qui me viennent en tête.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ordre V/S Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 13:47

Laucirie a écrit:
(j'ai bien fait de battre en retraite xD encore un gens de l'Empire qui fait peur ._.)

Lona :

Lona pénétra dans le camp. Bien que préparé psychologiquement à ce qu’elle verrait, elle n’imaginait pas tant d’horreur. Derrière les emblèmes qui délimitait l’entré approximative du lieu, on pouvait voir un grande tente au couleur sombre avec un soldat bien droit et sur ses gardes, sûrement là où se trouvait les généraux. Plus loin, on pouvait entendre des gémissements de soldats et de scientifique blessé, provenant des tentes, attendant d’être soigné ou en train de se faire soigné. Les blessé les plus grave eux étaient bien plus traumatisant, non pas par la douleur qui se lisait sur leur visage, simplement par le silence profond promettant une fin proche.

La jeune femme fixait tous ses frères d’armes agonisant, l’âme en peine, notamment que la plupart d’entre eux travaillaient avec elle pas plus tard que le mois dernier, avec insouciance et malice pour rendre plus agréable la vie de tous les jours du peuple. Elle avança un peu plus au centre du camp et tomba sur un grand espace où aucune tente n’avait été levée, mais où bon nombre de corps couvert d’un linceul noir était étendu, montrant le vrai visage de cette guerre. Un frisson d’effroi la parcouru lui faisant presque oublier ce pourquoi elle était là.

Rapidement elle se ressaisit lorsqu’un laborantin l’interpela.

- Professeur Joégaï ! on vous attendez ! on a entreposé les … armes ? dans une tente un peu plus loin, venez suivez moi !

Un jeune garçon, qui ne devait pas avoir plus de 18ans vint jusqu’à elle, tout essoufflé. Lona le regarda et hocha de la tête pour lui indiquer qu’elle le suivrait. Il la conduisit à une autre tenture bien plus grande que toutes celles du camp. A l’intérieur il y avait un mini laboratoire de recherche en comptant bien sûr les grosses machines qui était similaire aux forges de l’époque. Une grande table était au centre de la tente, c’est sur cette dernière qu’était toutes les armes défectueuses ou abîmées.
Elle était comme chez elle d’un coup, plus rien n’avait d’importance. Comme en transe, elle avança vers la première arme et entreprit les réparations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 13:48

Pietro

Quelle charmante demoiselle, assurée mais pas trop au final, le sourire de Pietro lui faisait quand même un effet. Pas comme à la personne qui se trouvait derrière lui, il tenait son ombre aux arrêts, jugeant la réaction de ceux qui le tenaillaient. L'archère n'était pas certaine de savoir comment réagir et l'autre avançait discrètement. Quand la flèche lui frôla la joue pour se planter dans le corps de la personne derrière lui, suivie de celle qui l'avait tirée, le sorcier éclata de rire elle avait hésité un bon moment et elle hésitait encore comme c'était touchant

- Je n'ai pas le souvenir qu'on se connaisse et pourtant je te perturbe à ce point ? Allons me décrirait-on comme un monstre au travers de l'Empire ?

Cette question était purement rhétorique mais il attendait tout de même une réponse. Oui on le décrivait comme un monstre, et depuis bien avant la guerre où il avait été engagé à cause de cette réputation justement. Un tortionnaire, un sadique, un solitaire misanthrope qui ne faisait pas la différence entre les gens qu'il croisait. Ça avait un fond de vrai en un sens, mais bon c'était eux qui l'avaient créé ce monstre.



Sam

Cela faisait déjà trois heures qu'ils marchaient sous le couvert de la forêt. Sam savait que des pièges devaient être posés dans l'un de ces bois mais de là à savoir lequel....

- J'ai mal aux pattes doc' on peut pas faire une pause ?

Et l'autre qui commençait à se plaindre, enfin elle comprenait il avait couru toute la nuit aussi et une bonne partie de la matinée tout comme elle. Elle fatiguait aussi mais ils ne pouvaient pas s'arrêter, pas encore, ils feraient une paus dans un endroit sûr, assez loin des zones de bataille.

Après encore deux heures de marche en pleine forêt ils arrivèrent enfin au camp qui leur servirait d'escale. Pas un camp militaire comme d'autres d'ailleurs, plutôt un carrefour pour le courrier, les vivres, les armes à distribuer entre autre. Ils furent accueillit avec le plus grand bonheur, ceux de ce camp ne devaient pas voir revenir beaucoup de soldats en état de marcher en même temps. Là ils purent enfin reposer leurs jambes et manger un morceau, le QG n'était plus qu'à deux heures de marche mais comme ils allaient immédiatement être pris dans la tempête des blessés ils savaient tous deux qu'ils devraient profiter du moment de calme que leur offrait cette escale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 13:49

Silfy a écrit:
Fey

Fey était agenouillée auprès de sa victime lorsqu'elle entendit le rire sadique de Pietro. La main de Fey trembla de plus belle.

"Je n'ai pas le souvenir qu'on se connaisse et pourtant je te perturbe à ce point ? Allons me décrirait-on comme un monstre au travers de l'Empire ?"
. lui dit -elle... Et à ce même instant, Fey ressentit comme un déclic. Plus de peur, plus d'angoisse. C'était vrai, Pietro avait une réputation de sadique instable et brutale, mais en entendant sa voix, Fey vit en lui un petit enfant qui jouait les caïds. Il était certes sanguinaire, ça elle n'en doutait pas, mais elle ressentit, au son de sa voix, de la douleur, la même douleur qu'elle cache au fond d'elle depuis la mort de son fiancé. Lui aussi avait du vivre l'enfer et la solitude. Mais comment avoir une conversation censée avec un homme qui s'amuse de la mort? Après avoir sorti sa dague et découpé le matricule de la veste du soldat de l'Ordre à terre, Fey se redressa, plus fière et plus glaciale que jamais.

- Si vous quittez en vie ce village, je vous conseille de ne pas partir vers le nord. Vous avez beau être de l'Empire, les assassins dans la forêt sont assez idiots pour vous confondre avec un soldat de l'Ordre.

Elle s'avança plus près de Pietro, principalement parce qu'il se trouvait du côté de la sortie sud du village et que même Fey se devait d'éviter les autres archers de l'Empire. Une fois à sa hauteur, elle lui murmura quelques mots d'une voix sèche et sans la moindre once d'émotion:

- Je sais que vous auriez pu tuer ce caporal de l'Ordre sans aucun problème. Mais jamais je ne laisserai quelqu'un s'approprier ma proie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 13:51

Pietro

Ils auraient l'audace de tirer sur un mec qui avait une ombre de presque trois mètres de haut à ses côtés ? Pietro les savait stupides mais à ce point, enfin il n'allait pas chercher le conflit avec sa propre faction, pas alors qu'il avait besoin de se ressourcer. La sentir si proche de lui, lui murmurant une douce menace dans le creux de l'oreille fit frissonner le sorcier, pas de peur, bien loin de là, sans doute d'excitation pour ce jeu qu'il pourrait lancer. Oui les joutes oratoires avaient toujours ce côté amusant quand elles étaient avec un membre de l'Empire, ceux de l'Ordre n'avaient pas de répartie.

- Moi ? Voler une proie ? Jamais voyons, pas volontairement du moins. Oui je l'avais repérée mais j'attendais surtout de voir TA réaction, la tienne était plus intéressante que sa prévisible tentative pour me tuer. Mais dis-moi pourquoi ne l'as-tu pas laisser tirer avant de décocher ta flèche ?

Lui ? Avoir envie d'en finir ? Non. Enfin pas tout le temps. Pas là à cet instant en tout cas. Mais sans doute parfois une parcelle de lui hurlait qu'on la délivre enfin de ce calvaire, qu'on la sépare de ce monstre qu'il était devenu. Il haïssait les autres, les méprisait à un point tel qu'il ne les considérait que comme des jouets, mais lui.... lui il ne pouvait pas se voir en peinture sans avoir envie de la déchirer en mille morceaux pour y foutre le feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 13:51

Laucirie a écrit:
(c'est dommage que coffine n'est pas encore commencé)

Lona :

Des heures s’étaient écoulées. Combien ? Elle n’en savait rien. Les bidules comme ça c’était son truc, son domaine, son dada. Lorsqu’elle entreprenait une création, une réparation, une amélioration d’un de ses joujoux, plus rien autour d’elle ne l’affectait. Le monde pourrait s’écrouler qu’elle ne s’en rendrait même pas compte.

Elle répara alors toutes les armes qu’on lui apportait. Les autres scientifiques présents sous la tente n’en voyait plus le bout tant il y en avait qui arrivait encore et encore, mais ils étaient quelque peu heureux de devoir être ici à les réparer et à en imaginer d’autre et à ne pas être sur le champ de bataille. Bien qu’il s’agisse de leur création, ils ne savent pas s’en servir pour la plus part, pour les autres, leur sort était jouer d’avance, soit ils étaient encore en train de se battre, soit ils étaient en train de se faire soigner, soit ils agonisaient dans l’attente de soin, soit ils étaient allongé sur la place… mort.

Encore un petit clic par ici, une vis par là, la poche de gaz comme ceci… Et hop, la dernière arme était enfin réparée. Lona sortit enfin de sa torpeur et put prendre conscience de ce qui l’entourait. Le soleil était bien bas dans le ciel, en dehors de la tente il commençait à faire sombre. Elle sortit de l’abri et regarda le ciel. Il prenait des teintes orangés et rose, signe que le lendemain il y aurait énormément de vent. D’Ici on entendait à peine les combats qui faisaient rage encore plus au nord.

Une fois de plus le petit laborantin vint jusqu’à elle. Lona soupira, elle espérait pouvoir se reposer un petit peu avant d’aller jusqu’au camp suivant.

- Professeur, professeur ! Une des machines qui sert au soin vient de nous lâcher ! Les blessés afflux par dizaine ! Venez vite !

Une machine liée au soin ? Elle n’avait jamais eu ce genre de bête entre les doigts, ce n’était pas sa spécialisation, mais en temps de guerre il fallait être polyvalent. Épuisée de sa journée, elle suivit le jeune homme qui courait devant elle jusqu’à la tente où se trouvait la dite machine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:24

Silfy a écrit:
Fey

Pourquoi ne pas l'avoir laissé tirer? C'était une excellente question. C'était plus un réflexe qu'autre chose, et il devait bien s'en douter. Mais ce genre de réponse aurait montré une faiblesse, et sa réaction lorsqu'elle avait aperçu Pietro en avait déjà trop dit. N'avoir aucun sentiment, aucune expression, cacher tout ce qui pourrait révéler une ouverture à l'ennemi, elle avait failli à cette règle une fois, on ne l'y reprendrait pas deux!

- Tu l'aurais sans aucun doute achevé si je l'avais laissé attaqué la première. Après tout, tu ne sembles pas être un sentimental. Et si la vue du sang de tes ennemis ne t'effraie pas, celle de ton propre sang aurait pu avoir un effet bien différent si elle t'avait touché. Je n'aurais pas eu le temps de m'occuper d'un blessé, ma mission est prioritaire.

De l'agitation commençait à se faire sentir près du duo, des soldats de l'ordre se rassemblaient en masse. Si on ne les voyait pas encore, Fey pouvait ressentir leur présence. Après avoir analysé que Pietro n'était pas un danger pour sa vie, elle l'ignora l'espace d'un instant pour analyser la situation, elle ferma les yeux et se concentra sur les bruits non provoqués par les crépitements des incendies. Elle comprit alors que le nombre de soldats de l'Ordre aux alentours était bien supérieur à ce qu'elle avait imaginé, mais malgré la surprise, elle resta impassible. Elle n'avait plus le choix, soit combattre, soit s'échapper au plus vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:26

Sam

Sam et son stagiaire avaient dormi une bonne partie de l'après midi, trop épuisés par leur nuit d'avant. Mais au final ça avait complètement rechargé les batteries de la doctoresse qui réveilla Jace avec la douceur d'une maman orque.

- Allez debout on a encore deux heures de route, on a perdu assez de temps comme ça.

Heureusement qu'ils avaient dormi habillés et chaussés, ça leur ferait gagner du temps. Le regard de son assistant démontrait tant sa détermination que son incompréhension. La détermination car il la suivrait sans hésiter une seconde et l'incompréhension car, de son point de vue, il ne sentait aucune perte de temps à se reposer un peu. Mais bon elle était le chef et lui le suivant, il récupéra donc en vitesse ses affaires et le matériel qu'on leur avait donné pour le QG et suivit sa patronne en direction du QG.

Après encore deux heures de marche ils arrivèrent enfin. Et pile au bon moment car c'était vraiment la panique dans le camp. Certains blessés n'avaient pas survécu et étaient allongés sous un drap noir au milieu de la place, d'autres agonisaient en attendant des soins, Sam ne prêta même pas attention à ceux qui pouvaient attendre et se dirigea directement vers la catégorie "grands blessés" L'un d'entre eux était en train de gémir de douleur suite à une jambe passablement mordue par des crocs acérés

- Qu'est-ce que c'est que ce bor*** ? Depuis combien de temps on ne t'a pas changé ce bandage ?


- Depuis ce matin doc.

Complètement dépitée Sam envoya Jace informer les gradés qu'ils étaient arrivés et qu'elle était déjà au travail, pendant ce temps elle enleva le bandage qui couvrait la jambe du soldat pour y découvrir une blessure qui virait au vert par endroits. Quelque soit la chose qui l'avait mordu les crocs et la salive étaient particulièrement infectieux, et avec les machines qui étaient là elle n'aurait sans doute pas d'autre choix que.....

- J'en connais un qui va rentrer chez lui le temps qu'il réapprenne à marcher.


- Qu....quoi ? Non doc tout mais pas ça !

- Tu préfères mourir ici dans la souffrance en attendant que l'infection ne te dévore le coeur ? Ou sur le chemin de la citée artificielle sans doute. Tu n'as pas le choix, la vie comporte des sacrifices et celui là tu n'y échapperas pas si tu veux revoir les tiens.

Elle parlait sèchement, insistant cruellement sur les détails mais ça s'avérait efficace. Et puis avec un peu de chance elle n'aurait pas à retirer la jambe, juste à creuser assez dans les morsures la technologie de la citée artificielle ferait le reste. Sam endormit donc le soldat à l'aide d'une visière neuronale et commença à creuser dans ces trous qu'avait laissé la créature dans le membre du soldat, enlevant les partie déjà nécrosées ou infectées, passant un appareil de cicatrisation après le travail du scalpel. On pouvait tout dire sur la technologie, mais parfois ça n'empêchait pas de devoir passer par de la boucherie lors des opérations. Le travail finit la jambe du pauvre homme ressemblait plus à du gruyère qu'autre chose mais au moins il vivrait. Sam recouvrit le membre de nouveaux bandages et le fit porter vers le pavillon des soldats en perm ou renvoyés du front pour blessure grave et nécessitant un suivit. Il y avait d'ailleurs plus de blessés à suivre que de perm ce qui montrait toute la violence des combats face à des puissances de feu comme celle de l'Empire. Et oui la technologie c'est bien mais savoir se battre s'était apparemment encore mieux.



Pietro

Oh oui il l'aurait faite souffrir si elle avait tiré, surtout si elle l'avait touché. Contrairement à ce qu'avait l'air de penser l'archère, à qui il manquait toujours un nom dans l'esprit de Pietro, voir son propre sang couler de sa poitrine ne l'aurait pas effrayé, ça l'aurait même plutôt passablement fait sortir de ses gonds. En fin de compte elle aurait sans doute pu l'avoir quand même sa proie, mais elle marquait un point il n'avait pas que ça à faire d'être blessé ici. Surtout avec des soldats de l'Ordre qui voulaient sa peau, certains sans doute au sens propre. Il ne répondit donc pas à la jeune femme, pas avec des mots du moins, juste un sourire en coin et un petit soupir rieur.
L'agitation ne plaisait pas à l'ombre, la créature sentait la peur des soldats de l'ordre, mais aussi leur nombre, trop nombreux pour les combattre tous, surtout avec ce niveau d'énergie.

- On a deux choix comme tu dois le savoir. La brutalité ou la finesse, et pour le coup on va devoir agir ensemble si on veut se tirer de ce cercles qu'ils sont en train de former autour de nous.

Le soleil était baissant et le feu de l'incendie augmentait les contrastes entre l'ombre et la lumière, rendant l'obscurité plus dense.

- Mon ombre peut nous camoufler dans les ténèbres mais pour ça il va falloir me suivre.... si tu t'en sens le courage.

Il aimait bien provoquer son monde. Il n'y pouvait rien de toute façon s'il n'en faisait rien ça ne changerait pas l'image qu'ils avaient de lui, ces gens si parfaits, si brillants, si aimés, si méprisables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:27

Fey

Du courage? Fey n'en manquait pas, et si ce prétentieux avait eu ne serait-ce  la moindre idée de qui elle était, il ne l'aurait pas provoqué à ce sujet. Alors qu'elle allait lui répondre sèchement, elle s’arrêta dans son élan et se retourna en direction d'un toit en flamme, un archer y était posté et accourut jusque les deux insociables.


-Mzelle Serana! Mzelle Serana! V'z'êtes en vie! L'z'autres y disaient que vous aviez surement crâmer dans c'te fournaise!

Le garçon ne devait pas être âgé de plus d'une quinzaine d'années et parlait avec un accent de paysan à couper au couteau. Fey attrapa le morceau de tissus arraché quelques minutes plus tôt sur le caporal de l'ordre et l'accrocha à une de ses flèches et la donna au freluquet. Lorsqu'il saisit la flèche, son visage s'illumina comme s'il tenait dans son main un véritable trésor.

- Ouah! Une flèche d' Fey Serana! C'est quoi c'te truc que vous avez accroché d'ssus?

- Apporte ça au capitaine. La mission est un succès mais j'ai encore à faire ici! File et évite de te faire tuer!

- Oui M'dame!

Après avoir salué de manière gauche, le garçon s'en alla très vite en direction du nord, pour rejoindre les troupes postées dans la forêt où attendait le capitaine dont Fey venait de faire illusion.

- Envoyer un novice en plein enfer, la vie des pauvres n'a vraiment aucun intérêt pour ces nobles narcissiques et froussards planqué au nord... Espérons qu'il ne se fasse pas tuer avant d'avoir rejoint ces imbéciles!

Elle s'avança près de Pietro, saisit sa dague et une flèche d'une main, son arc de l'autre.

- Voyons voir si tu es aussi doué qu'on le prétend! Mais avant, efface ce sourire de ton visage, je ne vais pas me battre pour le plaisir, je veux simplement faire gagner du temps au petit avant que l'Ordre ne se rende compte de sa présence dans le camps!


Dernière édition par Gothikadoll le Sam 16 Mai - 12:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:27

Pietro

Décidément ils prenaient vraiment n'importe qui dans cette armée. Enfin comme larbin ou comme chaire à canon ça pouvait passer. Le comportement du gamin frôlait le ridicule devant cette flèche, ainsi donc cette archère était la petite Fey, enfin pas si petite que ça vu qu'elle semblait plus vieille que lui et faisait bien sa taille avec ces talons. Son identité expliquait sa froideur, qui n'avait pas entendu parler de cette chasseresse solitaire, cette tueuse à gage qui ne manquait pas un contrat contre l'ordre et parfois même contre l'Empire si la cible était quelqu'un qu'elle ne portait pas dans son coeur.
La remarque de l'archère sur les planqués du nord fit rire Pietro. Et ce pour deux raisons, la première étant que les nobles narcissiques de l'Empire étaient au Sud Est de leur position et la seconde parce que, en un sens, elle n'avait pas tord en parlant de ceux du Nord, l'Ordre devait envoyer aussi des paysans se casser les dents dans cette bataille.

- Quel intérêt de se battre si on ne prend pas la peine de s'en amuser un peu ? Ce sourire est taillé dans mon visage tu ne l'enlèvera pas sur commande. Ce petiot semble t'admirer dis-moi, c'est pour ça que tu le protèges ?

Pietro renvoya d'un signe de main l'ombre qui lui pompait trop d'énergie pour en sortir une plus raisonnable à taille humaine, un grand humain certes mais c'était mieux que l'autre pour garder des forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:28

Silfy a écrit:
Fey

L'atmosphère devenait de plus en plus lourd et l'odeur des cadavres de plus en plus inconvenante. Mais la véritable horreur de ce champ de bataille était l'attitude de Fey. Elle se rendait compte qu'à force de côtoyer la mort, elle devenait totalement indifférente aux cris et au sang.

Mais lorsqu'elle vit le petit paysan risquait sa vie à cause d'ordres absurdes d'une poignée d'intouchables, elle se souvint de cette journée atroce, celle où elle a perdu le goût de vivre.Elle était l'ainée d'une famille de trois enfants. De toute sa famille, seule sa petite soeur avait survécu, son petit frère n'avait pas eu cette chance.Il aurait eu quinze ans, l'âge du jeune archer. Cette admiration, elle n'en avait que faire, mais sa manière d'agripper cette flèche lui rappela l'expression de son petit frère lorsqu'il reçu son premier arc, comme s'il avait reçu le plus précieux des cadeaux ce jour là.

Alors, inconsciemment, elle voulait protéger ce gamin, comme ci c'était pour elle, un seconde chance de sauver son petit frère. Elle ne regarda pas Pietro, et ne lui répondit rien, en réalité, elle n'avait pas la force de trouver une répartie cinglante.
Elle s'approcha d'une maison et se cacha dans son ombre, puis fit signe à Pietro de faire de même,bien qu'elle savait pertinemment qu'il agirait de son propre chef et qu'il n'avait surement pas besoin d'elle pour se battre. Mais elle était tellement habituée à combattre seule qu'elle espérait juste que Pietro n'irait pas la plongé dans une situation plus désastreuse qu'elle ne l'était déjà! L'obscurité était son meilleur allié, si l'Ordre connaissait leur position globale, il devait surtout savoir où tirer. Et à ce jeu là, il aurait pu la chercher pendant des heures, mais avec Pietro, ca risquait de changer la donne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:30

Pietro

Tiens ? Elle ne répondait pas cette fois, Pietro aurait-il touché une corde sensible ? Il jouerait avec elle plus tard et recula à nouveau dans un ruelle sombre pour s'y plaquer au mur couvert par son ombre. Dans les ténèbres de la créature il pouvait totalement ressentir ce qu'elle ressentait, c'était pour le moins grisant, ces choses pouvaient détecter tellement de choses. Le sang de chaque blessé, chaque tué, avait un odeur distincte, la peur ambiante avait un goût doux-amer presque agréable, le stress des soldats de l'ordre et leur position étaient parfaitement repérable..... oui c'était le mot "grisant".

Trop de ruelles, trop de détours, trop d'endroits à fouiller pour les pauvres petits soldats de l'ordre dans ce village devenu si chaleureux. Si bien qu'un d'entre eux avait eu le malheur de se retrouver seul et passa en une seconde de la ruelle faiblement éclairée à la noirceur totale du corps de l'ombre où se trouvait Pietro. Le sorcier lâcha la bouche du jeune soldat et lui fit signe de ne pas faire de bruit en lui montrant l'emplacement de la chasseresse. Comme on dit trop bon....... le jeune soldat était tellement naïf qu'il tourna le dos à Pietro, après tout il l'avait aidé non ? Oui mais .... non Le craquement de la nuque du jeune soldat fut pour le moins intime car rien ne sortait d'une ombre si elle ne le souhaitait pas, et en l’occurrence le son faisait partie de ce rien. Pietro resta là à côté du cadavre flottant dans les ténèbres et peu à peu digéré par elles, guettant sa prochaine victime tel une murène dans son rocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:31

Silfy a écrit:
Fey
Le soleil commençait à disparaitre à l'horizon, si bien que le ciel venait à se confondre avec la couleur des toits embrasés du village. Mais il propageait surtout une lumière aveuglante qui jouerait forcement en faveur des deux empiréeins.

Dès que Fey tourna la tête, elle aperçut un soldat à côté de Pietro, qui lui la pointait du doigt. Ah le Perfide! Elle allait décocher une flèche, elle hésitait entre le soldat et Pietro Ayix, quand le bruit du cou fracturé du soldat retentit. Fey en eut même des haut-le-cœur quand l'ombre dévora le malheureux.

Deux autres soldats approchaient à pas de loup, l'archère se plaqua un peu plus dans le renfoncement de la maison désormais en feu. Lorsque les deux futures victimes furent à sa portée, elle se jeta par surprise sur eux, plantant une flèche en plein cœur dans l'un avec une main, tranchant la gorge du second avec sa dague.
Ne pouvant laisser les deux corps inertes à la vue de tous, Fey sortit une flèche de son carquois, brûla le bois de celle-ci et la jeta sur les corps qui s'embrasèrent à une vitesse prodigieuse. Mais les flammes étaient un danger, Fey repéra un tonneau rempli d'eau de pluie sur le côté de la maison, et se plongea dedans pour humidifier ses vêtements. Une fois trempée, elle grimpa sur le toit de la maison voisine encore épargnée par l'incendie (surement plus longtemps), et se positionna pour ne pas être repérée.

Une belle troupe de soldats de l'Ordre fouillait les ruelles une par une et s'approchait dangereusement de la position de Pietro. Mais quelque chose ne tournait pas rond. La plupart n'avait pas d'armes très puissantes, et aucun magicien n'était présent dans leurs rangs. Ça sentait le piège à 3 kilomètres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:32

Laucirie a écrit:
(pour la machine j'ai essayer de faire le plus futuriste possible goth ^^')

Lona :

Lorsque Lona entra dans la tente, l’odeur du sang la pris à la gorge. Le pauvre soldat était entailler de par en par. Elle eut un haut le cœur malgré qu’elle s’y soit préparée. On lui montra alors la machine qui ne fonctionnait plus. Pas plus grand qu’une boite d’allumette, il s’agissait d’un appareil de radiographie. On passait cet instrument sur le corps à examiner et la totalité de ce que l’appareil enregistré s’affichait sur un écran à côté du médecin. On pouvait la programmer de manière à ce qu’on analyse les tissu, les os, les organes, qu’on ai une image 2D ou 3D. En voyant le blessé étendu face au Doc un peu désemparé, cette machine était vitale pour voir s’il y avait des lésions internes ou des hémorragies.
On lui mit la machine dans les mains et elle sortit s’asseoir à l’extérieur de la tente, l’odeur du sang étant trop insoutenable. Elle posa la machine au sol et la regarda. Vu de l’extérieur, tout semblait normal pourtant, elle ne voulait plus transmettre ses messages.

- Toutes les machines fonctionnent de la même manière, murmura-t-elle.

Elle fouilla dans son sac et entreprit d’ouvrir ce petit bijou de technologie. Comme un enfant qui ouvre un cadeau pour son anniversaire, ses yeux pétillaient. Elle ressemblait subitement à un savant fou à qui on aurait donné la plus fascinante des créations. Il ne lui fallut que cinq petites minute pour détecter la panne et la réparer. Elle aurait tant voulu avoir un appareil comme ça dans son laboratoire, elle était sûre qu’en y ajoutant quelque éléments cette machine pourrait faire bien plus de miracle !
Elle se releva avec la machine en main, et pénétra une fois de plus dans la tente. Le patient était toujours dans le même état. Apparemment sans cette machine ils ne pouvaient rien faire pour l’aider… Elle la leur rendit un fin sourire aux lèvres en leur montrant qu’elle fonctionnait à nouveau.
Reconnaissant, les médecins ne s’attardèrent pas sur Lona et retournèrent à leur boulot. La jeune femme sortit de la tente. Elle avait terminée sa mission ici.

- Pourquoi cette guerre avait-elle commencé ? Tant de souffrance pour si peu, se disait-elle.

Elle s’éloigna un peu de l’axe principal du camp pour ne déranger aucun des va et viens des doc et sortit son appareil de communication personnel. Elle n’avait pas pu s’empêcher d’y noter l’emplacement des combats et de ses pièges, ainsi elle avait une vision géographique de l’avancer des combats, comme une sorte de modélisation. Avec les données qu’elle y rentré chaque jour, elle voyait se profiler une perte des troupes de l’Ordre.
Elle ne savait pas ce que manigançaient ses supérieurs… Pour les repousser il suffisait simplement de déployer le grand bouclier magnétique mis au point récemment et ainsi l’Empire ne pourrait même pas s’approcher d’eux le temps que les armées soit prêt ! Pourquoi aller se battre ? Poser des pièges ? Pourquoi sacrifier des vies ainsi ? A quoi bon avoir tant de savoir et de technologie si on ne s’en servait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:37

Pietro

Pas idiote la chasseresse mais passablement méfiante. C'était marrant de la voir hésiter entre lui tirer dessus et tuer leurs ennemis. La nuit reprenait enfin peu à peu ses droits, et avec elle les pouvoirs de télépathie du sorcier. Une troupe arrivait vers lui, une troupe très peu armée et sans doute très peu entraînée, un des soldats était d'ailleurs peu rassuré ça tombait pile. Pietro s'accroupit dans l'ombre qu'il avait invoquée, repliant celle-ci sur lui telle un cocon, une mère protégeant sa progéniture, et commença son manège en s'adressant mentalement au soldat qui se rapprochait imperceptiblement d'un de ses collègues

"Ben alors ? On a peur ?" Un sursaut  du membre de l'Ordre lui indiqua qu'il avait pleinement recouvré ses facultés, bieeen, très bien. "Ça fait quoi d'être un appât ?" Ils étaient assez proche maintenant pour que le sorcier puisse les entendre, mais ils ne le voyaient pas, il n'avaient pas les yeux pour ça, pas comme la petite fée qui gambadait sans doute sur les toits arc à la main. "Tu crois sans doute qu'ils espèrent te revoir en vie."


- Mais lâche moi ! T'as vu un fantôme ou quoi ? Y'a rien dans s'te ruelle.

"Tu vois. Même ceux qui t'accompagnent te prennent pour un con"

- Ace.....

- La ferme.

Le pauvre mec, si même ses soit disant amis ne le considéraient pas comme un type à écouter ils allaient être mal. Pietro le vit se secouer la tête, l'imbécile comme si ça allait le chasser de son esprit. "Tu dois te ressaisir ou vous allez tous mourir ici." Jouer les consciences, la petite voix en nous qui nous parlait quand on n'était pas sûr du chemin à prendre, la voix de l'instinct, c'était tellement simple avec ce type, c'en était presque trop drôle. Mais Pietro se contenta de sourire, il en rirait plus tard en y repensant. "Qui te dit qu'il ne se servent pas de toi ? Ou qu'ils ne font pas partie en réalité de l'Empire ?"

- Non...... non non je les connais.....

Voilà qu'il lui répondait maintenant, les autres soldats commençaient d'ailleurs à le regarder étrangement, il allait être cuit à point dans pas longtemps. "Et tu les connais depuis quand ? 3 jours ? une semaine ? Plus pour certains mais moins pour d'autres...."

- La ferme !!

"Tu sais que j'ai raison. Tu ne les connais pas comment être sûr ? Qui te dit qu'un ne va pas te poignarder dans le bide en te faisant croire qu'il est de ton côté ?"

Pietro avait dit ça en parfaite observation de la scène, un des collègues, le dénommé Ace commençait à s'approcher et à tendre la main vers le petit taré. La suite des événements se déroula aussi rapidement qu'un serpent qui attaque sa proie. Le soldat avec qui "discutait" Pietro était enfin mûr et prêt à être cueillit, voyant le mouvement de son acolyte il sortit son arme et la pointa vers le Ace. Réflexe stupide de la part du menacé que de sortir un de leurs couteau, pour le poser ? Pour s'en servir ? Nul ne le saurait jamais car il reçut une balle dans le sternum. Réaction normale de la part des autres soldats que de sortir leurs armes à leur tour. "Tu vois, et maintenant c'est toi qu'ils pensent de l'Empire." Ace agonisait, se noyant dans son propre sang, le "taré" tira une autre balle dans l'épaule d'un autre avant de tomber raide mort à son tour tué par un quatrième de l'escadron. Et pendant ce laps de temps aucun n'avait eu l'idée de regarder deux mètres plus loin, un mètre plus bas que leurs yeux, l'endroit même où Pietro se retenait de rire.




Sam

Comme elle l'avait prévu avec Jace elle faisait des allé-retours dans le camps. Elle donnait des indications, des redirections, des ordres, parfois même elle se retenait de distribuer des baffes. Certains médecins étaient complètement paniqués sans les machines de la cité artificielle ou de celles que le grand hôpital avait pu leur fournir. Pourtant parfois ça n'était pas si compliqué.

- Et c'est de ne pas avoir votre scanner qui vous empêche de vous occuper de lui ?! Bougez de là je m'en charge.

Le mage allongé devant elle avait au moins deux côtes cassées ça se voyait à l'oeil nu. Sans ménagement la doc déchira le haut de ses vêtements pour avoir accès à la totalité du haut de son corps. Un bel hématome marbrait sa peau au niveau des côtes cassées mais là n'était pas le plus urgent car il y avait une autre marbrure qui virait au noir au niveau de son estomac


- Doc' qu'est-ce que...

Sam ne répondit pas au technicien qui tenait le scanner récalcitrant dans les mains. Pas plus qu'elle ne leva les yeux vers lui, au lieu de ça elle s'empara d'un scalpel qu'elle avait justement aiguisé pendant les 30 secondes qu'elle avait eu de repos. Instrument simple mais tellement plus efficace que la technologie par moments. Sans prendre la peine d'immobiliser le patient elle tailla d'un coup sec son derme avec la lame et appuya autour de la coupure pour faire sortir le trop plein de sang qui donnait à la peau cette teinte noirâtre. S'il avait une hémorragie au niveau de l'estomac, autant que son sang coule à l'extérieur au moins il ne ferait pas de dégât à s'accumuler et à former un caillot.

- Pour le reste vous saurez vous en occuper sans moi. Enfin je l'espère bien. Hémorragie interne au niveau de l'estomac, 2 côtes cassées la 6 et la 7 côté gauche, le poumon n'est pas touché mais c'est à surveiller gardez le allongé. Côte 8 fêlée. Pour ce qui est du reste je vous laisse voir mais on peut déjà traiter sa foulure de la cheville droite.

Patient/analyse/patient/analyse/traitement/patient/aide au traitement...... ça n'arrêtait pas. Sam se dirigeait vers un autre blessé mais comme celui-là n'était pas tant grave, comparé à ceux dont elle s'était déjà occupé, elle se permit de se diriger plutôt vers une scientifique qui avait l'air de gober des seaux entiers de pus de crapaud un peu à l'écart des souffrants.

- Ça va aller ? L'endroit n'est pas vraiment des meilleurs pour les réjouissances mais de là à tirer une tête pareille...

En fait si cet endroit avait parfaitement cette vocation. C'était juste qu'elle était habituée au sang, très certainement le contraire de la scientifique qui avait l'air d'avoir son âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:41

Silfy a écrit:
(la petite fée?? XD)

Fey

La longue agonie des soldats de l'ordre continuait, et la chasseresse perçut de loin le spectacle déplorable des soldats de l'ordre s'entretuant. Déplorable, mais... amusant... Fey se dérida deux secondes et étouffa un petit rire inaudible avant d'entendre le bruit d'une balle à quelques centimètres de son visage. La surprise la déséquilibra et elle glissa jusqu’en bas du toit, fort heureusement qu'elle avait de bon réflexe et elle retomba tel un chat. Mais elle ne put éviter la balle d'énergie qui vint se loger dans son avant bras. Elle retint un cri de douleur et se planqua derrière une charrette qui avait pris feu. Encore humide, elle supportait la chaleur contrairement à ses ennemis, mais la blessure l’empêchait de tenir correctement son arc. Elle extirpa la balle avec sa dague, et banda son bras avec un morceau de sa tunique qu'elle avait déchiré pour stopper l’hémorragie.

Deux hommes de l'Ordre se précipitèrent vers l'archère et se jetèrent sur elle. Pas de chance pour eux, même blessé, un loup peut encore mordre et Fey les tua d'un coup de dague. L'Ordre était vraiment bien préparé, il semblait connaitre le terrain, et leurs ennemis. Même caché, il avait repéré Fey, et des cris de douleurs fuyaient de la forêt, les alliés avaient été pris en embuscade, ils s'en sortiraient, mais les pertes allaient être lourde.
Mais pourquoi l'Ordre avait laissé Pietro assassiné tous ces villageois s'il savait que le sorcier allait joué avec leurs vies. Pourquoi l'a-t-il laissé assassiné l'un de leur caporal qui avait une liste de fait d'arme spectaculaire, l'un de leur meilleur élément? Il laissait même leurs soldats s'entretuaient et se faire décimer. Deux options, soit l'ordre voulait les affaiblir en les rendant trop confiant pour mieux les éliminer par la suite, ce qui paraissait totalement bizarre comme stratégie, soit il les étudiait, leur comportement, leurs stratégies, leurs armes, mais à quoi cela leur servirait puisque l'Empire n'a pas franchi le cap de la technologie... Fey restait dubitative, mais il n'était pas question de mourir ici. Sauf que sa blessure la lançait et le son des bas des escouades s'approchait de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:54

Laucirie a écrit:
("de gober des seaux entiers de pus de crapaud" charmante expression xDD)

Lona :

Complètement perdu dans ses pensées et encore en train d’essayer de se remettre de l’odeur du sang qui était partout présente, Lona sursauta lorsqu’une jeune femme vint à sa rencontre.

« Ça va aller ? L'endroit n'est pas vraiment des meilleurs pour les réjouissances mais de là à tirer une tête pareille... »

- Oui, oui, ça va, je… je ne suis juste pas habituée à voir autant de sang… bredouilla-t-elle, très peu confiante.

Elle ne regarda pas cet inconnu dans les yeux mais se retourna vers elle quand même par respect. Quand il s’agissait de traiter de science ou de machine, elle n’avait aucune crainte, mais pour entamer une conversation normale c’était tout autre chose… La femme fasse à elle paraissait plus grande qu’elle et plus assurée. Sa tenue, couverte de sang… ressemblait à celle des docs qui courrait partout dans ce camp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:54

Pietro

Alors que ces crétins de l'Ordre finissaient de s'entretuer une nouvelle odeur de sang parvient à Pietro, la même odeur que l'archère vers qui il tourna la tête. Elle avait fini par se prendre une balle aussi. Le jeune sorcier calcula rapidement ses chances de survie à lui s'ils restaient ici trop longtemps tous les deux. Les renforts envoyés au groupe de volontaire de tout à l'heure étaient conséquents, trop conséquents, donc en définitive le jeu était terminé et il était hors de question de perdre maintenant. Devant les yeux ébahis du dernier du groupe "chaire à canon" Pietro sortit de son ombre et se précipita en sa compagnie en direction de la fée blessée. Ce surnom n'avait pas intérêt à rester dans son crâne, quelle idée d'appeler sa fille comme ça. L'escouade était encore loin mais se rapprochait vite, ils auraient encore le temps mais s'ils partaient maintenant.

- Décidément les soldats sont des boulets des deux côtés, suis moi si tu veux vivre.

Qu'elle veuille vivre ou non peu lui importait, lui ne mourrait ni ici ni maintenant. Son ombre avait ramassé quelque chose par terre mais il ne prit pas la peine de regarder ce que c'était, il cherchait les rues les plus sombres pour leur permettre de passer discrètement sans qu'il ait besoin de dépenser trop d'énergie à les camoufler dans ses ténèbres. Au moins c'était une nuit qui s'annonçait sans lune et il avait pris le temps de faire le tour de ce village de l'Ordre.



Sam

Mouai comme c'était étonnant, qui était habitué à voir autant de sang si ce n'était dans les boucheries de l'Empire ? Dans l'ordre même les abattoirs ne faisaient plus couler le sang, les seuls à être un peu au contact de ce fluide étaient les médecins, et encore pas tous à voir la tête de certains.

- Nul ne devrait être confronté à autant de sang et d'horreur. Mais chacun peut apporter quelque chose pour que cela cesse.

Sam tendit une petite poche apparemment vide à la scientifique devant elle. Elle avait vraiment l'air mal à l'aise dans cet endroit, et ses habits couverts de sang ne devaient pas l'encourager à discuter avec la doctoresse.

- Prenez ça et respirez dedans. Mes parents me donnaient ça quand j'avais la nausée c'est particulièrement efficace. Oui j'arrive ! Je dois y aller mais si besoin je trouverai bien un moment pour vous.

La poche ne contenait rien de vraiment extraordinaire, juste des extraits actifs de plantes que des nanomachines clonaient pour les garder actifs justement. En fait si en un sens elle était extraordinaire cette poche, dans le sens où elle la tenait de sa grand mère qui avait cueilli ces plantes dans les clairières de l'Empire. Qui pourrait se le permettre à l'heure actuelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:55

Laucirie a écrit:
Lona

Lona regarda le petit sac en toile que lui tendit la doctoresse. Hésitante, elle le prit, elle n’avait plus particulièrement la nausée, mais elle ne se sentait plus aussi « en forme » que lorsqu’elle était sortit de la tente où se trouvait le mini laboratoire.

Lorsque la doctoresse fut appelée et qu’elle s’éloigna d’elle, la jeune femme releva la tête pour regarder un peu plus à quoi ressembler ce médecin. En effet, comme le son de sa voix l’indiquait, elle n’était pas plus âgée qu’elle. Avec un petit sourire reconnaissant que cette inconnue ne verrait sans doute jamais, Lona respira un petit peu le contenue du sac. Comme elle le lui avait expliqué, elle se sentit bien presque immédiatement. Ce soulagement qu’elle ressenti au fond d’elle lui fit fermer les yeux de plaisir. Elle se sentait presque au milieu d’un champ fleurie et paisible.

Soudain, Une personne vint à la bousculer, la faisant sortir de sa rêverie et manquant de lui faire tomber ses lunettes. Perdant quelque peut l’équilibre, elle se redressa. Alors qu’elle aller frapper celui qui avait osé la bousculer, elle constata que tout le monde dans le camp courrait à droite et à gauche de manière frénétique. On voyait tous les disciple/assistant/peu gradé courir d’une tente à une autre obéissant aux ordres. C’était l’effervescence la plus totale. Lona s’avança un peu et manqua de se faire bousculer une fois de plus. Un peu plus loin, elle pouvait voir des brancards arriver avec des soldats, des scientifiques allongés dessus et bien évidemment blessé. Mais sa plus grande surprise fut les civils qui les accompagnaient, certain tout aussi blessés que les soldats, d’autre portant leurs enfants en pleur. C’était un véritable exil de guerre !

Surprise, elle s’approcha d’un donneur d’ordre qui était à l’entré du camp et qui répartissait les blessés selon leurs blessures.
- Pourquoi y-a-t-il autant de civils ? demanda-t-elle Le regard fuyant.

- Un village a été attaqué par l’Empire un peu plus au Nord, nous sommes le camp de soin le plus proche, on nous les a envoyé pour les aider.

Elle comprit alors ce qui venait de se passer. L’empire était bel et bien dans ce village où elle avait entendu un cri. Elle leva la tête et aperçu alors la fumer au loin du village en train de brûler. Ca l’enrageait de ne pas pouvoir faire quelque chose avec toute ces machines qu’elle possédait !

Elle fouilla dans son sac en sortit son petit yoyo qu’elle tint fermement dans sa main gauche. L’expression de son visage changea, elle n’avait pas créée ces machines pour ne pas les utiliser ! Elle irait secourir ces pauvres gens dans ce village !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:55

Silfy a écrit:

Fey

Elle n'avait pas envie de mourir ici, et elle n'avait pas attendu le sorcier pour prendre sa décision. Elle sortit de sa cachette et courut dans les ruelles les plus sombres. Ayix la devançait, Fey couvrait les arrières. Mais alors qu'ils pensaient avoir échappé aux guets-apens, Fey aperçut au loin un mage qui lança des lames de vent sur les deux fuyards. Fey eut juste le temps de pousser Pietro, avant que les lames ne le touchent, mais au lieu du sorcier ce fut le bras déjà mutilé de Fey qui prit les dégâts. Son bras était couvert de plaies béantes et se vider de son sang, mais elle eut le réflexe de tirer une flèche juste avant que son bras ne soit inutilisable qui atteignit miraculeusement sa cible.

- Arg! C'est pas mon jour on dirait!

Fey souffrait le martyr et s'agrippait le bras gauche comme ci elle essayait d'éliminer la douleur, en vain. Mais elle n'avait pas le temps de se plaindre ou de hurler, les gens de l'Ordre les suivaient de près. Pietro continua sa route, suivit de près par l'archère, en direction de la forêt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:56

Pietro

Non ça n'était pas son jour en effet et si elle continuait à essayer de jouer les anges gardiens pour le sorcier elle n'allait pas s'en sortir. Un soldat de l'Ordre les vit déguerpir en direction de la forêt au Sud du village mais n'eut pas le temps de crier alerte qu'il avait des griffes plantées dans la tête. Et cette abrutie d'ombre qui n'utilisait que sa main droite pour continuer à tenir ce qu'elle avait ramassé, ça avait intérêt d'être utile.
Enfin sous le couvert des arbres le sorcier et son acolyte imposée n'étaient pour autant pas au bout de leur peine, le village était bel et bien encerclé. Quitte à devoir rester dans le noir pendant encore des jours le jeune homme ne tenait pas à crever dans cette forêt, encore moins que dans le village. Il braqua donc pour s'arrêter puiser l'énergie qui lui restait tout en gardant l'ombre avec eux, ça allait promettre mais il n'avait pas vraiment le choix.... ha si il pouvait la laisser là, mais il le paierait sans doute encore plus cher que des migraines à répétition et la force d'un bulot cuit. L'archère n'allait pas stopper sa course en revanche et il la fit s'arrêter de force à côté de lui par son ombre, le temps de trouver l'énergie nécessaire pour les camoufler tous les deux.


Sam

Après les soldats, les mages, les scientifiques devant poser des radars ou autre sur la ligne de front, voilà que des civils faisaient leur entrée sous les yeux et les mains de Samantha. Cela ne découlait de rien de bon. Encore que des soldats soient blessés c'était normal aux yeux de la doctoresse, mais des civils... Pourquoi n'avaient-il pas été évacuées alors que la ligne de front avançait ? Pourquoi se retrouvait-elle à devoir soigner des civils des mêmes blessures que des soldats revenant du front lui même, de la première ligne. Cette gamine avait des brûlures sur tout le corps, le jeune homme plus loin semblait avoir été à moitié dévoré par le même genre de créature que le soldat à qui elle avait retiré une bonne partie de la jambe morceau par morceau, la vieille femme à côté de lui était en train d'agoniser entre les brûlures et les griffures qui couvraient sa peau.... et ça continuait de plus en plus, de pire en pire

- Mais bon dieu ils étaient combien pour attaquer ce village ? Toi et toi occupez vous de l'ancêtre, je ne veux plus voir une seule de ces griffures quand j'en aurai fini avec la gosse. Vous deux.....

Sam hésita entre leur demander d'essayer de soigner le jeune homme et de leur ordonner de l'achever. Il avait une bonne partie du ventre retirée à coups de crocs et il était déjà étonnant qu'il ait survécu jusque là.

- Faites ce que vous pouvez pour abréger ses souffrances. S'il demande à mourir et que vous ne pouvez rien faire d'autre, pitié achevez le. Je ne sais pas ce qui cause des blessures pareilles mais une chose est sûre c'est que les cellules ne supportent pas la salive de ces monstre.

Ça avait coûté à Sam de dire ça, ce garçon devait avoir moins d'années qu'elle derrière lui et voilà que son quota d'années à venir diminuait drastiquement au fil des secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 14:59

Silfy a écrit:
Fey


Fey se débattait contre cette ombre mais sa force était considérable. Et plus elle s'agitait, plus le sang coulait de ses blessures de plus en plus béantes.

- Tu devrais partir, je suis blessée et je vais te ralentir. Et puis, si tu me retiens ici, je vais perdre mon bras! Je connais cette forêt par cœur, je sais où se cachait. Et puis on est couvert de sang, aucune de leurs invocations traqueuses ne pourront nous repérer à l'odeur, le sang la cachant. Le vrai danger, c'est ton ombre! Les traqueurs flairent la magie, ils nous trouverons d'ici cinq minutes si ce n'est moins.!

Mais ces mots n'eurent pas beaucoup d'effets apparemment, l'ombre l'étreignant de plus en plus fort. Alors Fey commença à s'énerver.

- Si tu veux mourir ici, à ton aise, mais je ne te laisserai pas m'entrainer dans ta chute! Tu es épuisé, tu ne peux plus combattre dans ton état, et moi encore moins! Tu veux survivre? Alors laisse moi nous mettre à l'abri!

Elle sentait ses forces s'amenuiser et son bras se glacer.

- Je ne veux pas perdre mon bras... Achève moi ou laisse moi me soigner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 15:00

Pietro

La ferme, la ferme, la ferme, la ferme

- La ferme !

En fin de compte s'énerver marchait toujours aussi bien, mieux que se concentrer. Un flot de ténèbres les engloutit tous les deux, dévorant l'ombre et entourant le bras de l'archère d'un bandeau empêchant le sang de couler.

- Bien maintenant qu'on est invisibles et inaudibles pour l'extérieur, que ma créature n'est plus là et donc plus repérable montre donc le chemin dans cette forêt que tu connais tant. Et avant que tu ne dises quoi que ce soit sur les ténèbres qui nous entourent sache que ce n'est pas totalement de la magie, même si je doute que tu comprennes les explications de leur véritable nature maintenant va !

Elle ne saignait plus mais lui mourrait d'envie de la frapper, voire de lui arracher le bras au moins le problème serait réglé comme ça. Mais elle avait repéré sa fatigue et lui la sentait comme un poids au bout de chacun des ses membres. Il allait pouvoir maintenir ses ténèbres hors de lui ça n'était pas le problème, il pouvait bien crever qu'elles resteraient dehors un moment, le problème était que ses jambes et son crâne n'allaient pas tenir longtemps si elle ne se bougeait pas le postérieur à leur trouver une cachette autre que les ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 1 Mai - 15:03

Silfy a écrit:
Fey

Il s'énervait, voilà donc la vraie nature de Pietro Ayix, enfin pas tout à fait comme l'avait imaginé Fey. Elle pensait qu'il l'aurait tué, mais ca n'était pas le cas. Mais elle comprenait maintenant que la plupart des interrogatoires que menaient le sorcier avait la réputation de finir en bain de sang. Elle regarda son bras, elle ne ressentait plus de douleurs, c'était une sensation étrange, mais il était bien meurtri, elle était incapable de l'utiliser ou en tout cas de manipuler l'arc ou la dague.
Elle mena donc la marche à travers la forêt, elle aurait pu distancer sans aucun problème Pietro mais les risques de voir déchiqueter son bras était bien trop grand pour tenter le diable! Elle passa par des chemins tortueux et difficiles, qu'elle fut fort étonnée de l'habilité et de l'agilité de son compagnon d'infortune, lui qui ne semblait jamais avoir vécu en forêt. Malgré l'obscurité, Fey savait exactement où elle mettait les pieds, indiquant les endroits à éviter comme les pièges posés par l'Empire. En chemin, elle cueillit une plante aux couleurs violacées peu engageantes qu'elle tendit à Pietro

- Mange ça, c'est une plante énergétique, tu vas retrouver rapidement une partie de tes forces et elle soulagera un peu les douleurs. Mais ne manges qu'une feuille à la fois, ou tu risques d'avoir des maux d'estomacs très sévères.

Devant son air suspect, Fey mangea une de ces plantes pour prouver sa bonne fois, et continua sa route. Elle cueillit d'autres plantes étranges en chemin qu'elle rangea dans son corsage.
Au bout d'un moment, après deux heures de marches intensives, poussés par les vertus de ces plantes énergétiques, le duo arriva devant une paroi rocheuse dans laquelle se trouvait une fissure très étroite, ais assez grande pour laisser passer un homme avec un peu d'effort. Elle s'y glissa habilement pour pénétrer dans une grande caverne cachée dans la forêt, un puits de lumière permettant de laisser passer la lumière du soleil en journée et l'eau des pluies qui se déversait dans un trou au sol. Étrangement, la caverne était meublée, une table, deux chaises, une armoire, ce qui paraissait totalement invraisemblable. Fey sortit un pierre de lune de dessous un grand linge, qui éclaira toute la caverne d'une lueur douce, et le posa sur la table à côté d'un cadre photo de Fey et d'un jeune homme d'à peu près le même âge qu'elle.

- Personne ne connait cette endroit, pas même les gens de l'Empire, nous ne courrons plus aucun risque. Il y a des vivres dans l'armoire, tu peux te servir. Et enlève moi cette chose de mon bras, je dois appliquer mon cataplasme sur mes blessures!

Elle sortit les herbes de son corsage et les mastiqua pour en faire une sorte de pâte visqueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 8 Mai - 1:40

Citation :
J'ai une chanson qui irait bien à Pietro dans les oreilles pendant que j'écris xD c'est juste génial

Pietro

Sans un mot il suivait Fey, conservait au mieux son énergie tout en arrivant à suivre ce qui paraissait étonner la jeune femme. Si seulement elle savait ne serait-ce que la moitié de sa vie elle ne serait pas si surprise. Le nombre de fois qu'il se réfugiait dans les bois de l'Empire pour fuir ses diverses familles d'accueil lui avait appris à avoir de l'équilibre. En revanche les plantes à avaler il n'avait jamais vraiment testé, pas sur lui du moins, il connaissait certains poisons mais pas les guérisons, d'où sa méfiance quand elle lui tendit la plante sensée lui redonner de l'énergie. La voir en avaler un bout ne lui fit pas pour autant imiter la jeune femme, il aurait de quoi récupérer après leur périple, si elle ne le menait pas droit dans un piège, remarque avec le bandeau de ténèbres autour du bras elle ne prendrait sans doute pas le risque. Ils fuyaient vers un endroit sûr et elle elle cueillait des plantes, des plantes utiles certes mais m***.

Deux heures de marche en forêt leur furent nécessaires pour enfin atteindre une paroi avec une fissure juste assez large pour les laisser passer de profil. Pietro sépara la jeune femme de ses ténèbres alors qu'elle s'avançait dans la fissure, la suivant peu après. Ses yeux habitués à l'obscurité parvenaient à voir que cette grotte lui servait de maison, elle avait même une photo de son fiancé, c'était mignon. La pierre de lune en revanche il prenait soin de ne pas la regarder directement. Quand elle lui demanda de retirer son bandage de fortune il s'exécuta et récupéra le peu de son énergie qu'il y avait encore dans le fragment de ténèbres. Puis il alla se caler dans un coin sombre de la grotte, loin de la lumière même faible de la pierre de lune, pris un air détaché, malgré le poignard que commençait à lui enfoncer dans le crâne un début de migraine, et posa sa tête contre le mur de la grotte les yeux fermés pour éviter un maximum qu'ils ne reçoivent des informations à faire analyser par son cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Ordre V/S Empire   Ven 8 Mai - 1:41

Silfy a écrit:
Citation :
J'ose à peine te demander à quelle chanson tu penses... XD

Fey

Elle appliquait son cataplasme sur ses plaies tout en observant les mouvements de son coéquipier d'un soir. Avec ces soins, son bras devrait déjà aller bien mieux dès le matin. Elle repéra un objet étrange près de Pietro, surement provenant du village, mais elle ne s'aventura pas à s'approcher de lui, un coup d'ombre est ci vite arrivé! Elle se dirigea vers la sortie, laissant seul le sorcier dans son coin. De toute manière, elle n'aurait pas pu dormir, déjà parce qu'elle ne voulait pas que Pietro profite d'une baisse de garde pour lui sonder le crâne, et qu'en plus, elle ne dormait quasi plus à force de faire des cauchemars chaque nuit.

Elle était enfin seule, ca lui avait presque manqué. Combattre en duo lui avait presque coûté la vie après tout, ou du moins, elle s'en était convaincue. Elle s'éloigna de la caverne pour être sure que personne ne la repère si des soldats de l'Ordre venaient à la pister, ce qui était fort peu probable, mais on est jamais trop prudent. Mais surtout, Elle flaira néanmoins une présence un peu plus à l'ouest de sa position, un personne qu'elle connaissait, le capitaine de l'escadron assassin de l'Empire

- Vous! Quelle mauvaise surprise!

- Tu as fuit comme une lâche! Le village n'a pas été détruit!

- Le caporal est mort, j'ai accompli ma mission, le reste, je m'en moque! Votre guéguerre ne m'intéresse pas!

Le capitaine se mit à rire aux éclats. Il n'était ni discret, ni très protocolaire pour un capitaine d'assassin, mais il était sans conteste le meilleur.

- Peu importe, j'ai une nouvelle mission pour toi. Un camp de l'Ordre au nord. Détruit leurs machines. Une fois accomplie, tu seras libre de faire ce que tu veux, comme t'associer à ce Ayix si tu le veux.

Il se gaussa, et s'en alla dans l'ombre. Fey n'était décidément jamais tranquille!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
 
Ordre V/S Empire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Helena , commandeur de l'Ordre de l'Empire Britannique
» [FIX] SMSTimestampFixer ( bug ordre sms )
» Les 50 meilleures séries TV anglo-saxonnes selon le magazine Empire
» Hommes bêtes contre Empire 2000 Pts
» Ordre de classement de décorations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires de Dollz :: RP :: RP explicites-
Sauter vers: