Histoires de Dollz

Ici sont regroupées les histoires que j'écris sur OMD et d'autres qui me viennent en tête.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Veuve Noire - Xena

Aller en bas 
AuteurMessage
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 693
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 26

MessageSujet: Veuve Noire - Xena   Ven 25 Mai - 1:33

Être une araignée n'est pas un rêve, et quand on le vit c'est même un cauchemar. Certaines sont tolérées, certaines sont craintes, d'autres tout simplement tuées à la première rencontre. Pour ma part, j'ai choisi l'exil. Enfin, choisi, on m'a laissé le choix mais on m'a aussi clairement fait comprendre que le choix avait déjà été fait sans me demander. Mon choix fut donc le leur, je tenais trop à la vie.
Seule dans mon cimetière, je tisse, retisse, recoud, rapièce. C'est le seul travail que l'on me donne dans ce monde. Tout ça parce que je ne suis pas une créature « jolie », avec mes yeux rouges et mes pattes trop nombreuses. Mes habits ont attiré les regards mais les créatures « jolies » restent tout de même loin de moi, mes seuls compagnies sont les stèles, les statues, et bien entendu, les morts. Mes clients restent loin, ou viennent vers moi à pas hésitants.
J'ai pu créer beaucoup de choses pour eux pourtant. Des robes, des chapeaux, des ceintures, des accessoires divers, même des bijoux et des perruques. Mais ce n'est jamais assez pour me faire apprécier. Tant pis, j'ai pris l'habitude d'être seule, si bien que je me cache quand il y a du monde et du bruit.
Un jour cependant, une créature osa m'approcher, une créature « jolie », « mignonne », « adorable » pourrait-on dire. C'était une petite minousha, elle portait bien des habits créés par moi, et joliment en plus de ça.

Sans un mot tout d'abord, elle s'était amusé à sauter et à se cacher autour des tombes et des statues, avançant vers moi de façon joueuse et détournée. C'était presque une invitation à jouer avec elle, mais je n'osais pas bouger, trop craintive au départ de comment cette rencontre pouvait se terminer. Un minousha et une araignée, ça ne pouvait pas bien se finir. Et pourtant. Nous avons passé des heures et des heures à parler couture, jusqu'à ce que le soleil se lève sur son pelage violacé. Elle avait dû repartir, mais elle était revenue le soir même pour me tenir compagnie et tisser avec moi. Elle m'admirait, et moi.... je me suis mise à l'aimer sincèrement. Je savais que mes sentiments ne seraient certainement pas partagés cependant, qu'une minousha et une araignée ne pourraient jamais être ensemble réellement, alors j'ai caché ce sentiment, cet amour que j'avais pour elle. Chaque matin, mon cœur crevait de la voir partir, mais chaque soir, il s'emplissait de joie de la voir revenir. Une nuit pourtant, il fut empli d'inquiétude, de crainte, puis de tristesse. Elle n'était pas revenue, ni cette nuit là, ni la nuit suivante. Ne sachant pas quoi faire, je ne pouvais qu'attendre, espérer qu'elle revienne. Alors c'est ce que j'ai fait, j'ai attendu, en silence, en tissant, en cousant, en créant pour me vider l'esprit et ne pas m'en faire. Puis j'ai commencer à coudre moins vite, à tresser moins bien, et la troisième nuit sans elle, je fini par tout laisser tomber pour sortir de ce cimetière et tenter de la trouver. Tant pis pour mes commandes, tant pis si les autres créatures me regardaient de travers en me voyant marcher au milieu d'eux. Il fallait que je la trouve, quoi qu'on en dise. J'allais perdre des clients, c'était certain. J'allais baisser dans l'estime de ces créatures, un estime que j'avais eu tant de mal à faire monter ne serait-ce qu'un peu. Mais tout ceci ne m'importait pas, seule elle était importante, son regard sur moi, son amitié, son admiration. Elle était la seule à me voir autrement que comme une araignée immonde.
Enfin, après presque toute la nuit à sa recherche, je finis par la trouver, son magnifique pelage terni, ses splendides yeux éteints, en bas d'un court d'eau agité. Je ne sais pas ce qui avait bien pu se passer, mais je savais que je ne pouvais plus rien pour elle. Dans un élan de désespoir, je parvint tout de même à l'amener à Maléfix. Sans elle je n'étais rien, mais je ne pouvais pas la ramener. Je demandai donc au stoufix de me transformer un peu comme elle. Le mage m'accorda ce souhait, et me voilà à porter l'apparence de cette demoiselle de la nuit. Quatre pattes, trois longues queues, seulement deux yeux qui ont gardé leur rougeur. Je me nommais Tarantula, mais en son honneur, je serai Veuve Noire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
 
Veuve Noire - Xena
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les personnages de comics méconnus-partie 25: La Veuve Noire
» 01. Veuve Noire (Black Widow) "N.Romanova" & Exclu SDCC 2009 "Y.Belova"
» VEUVE NOIRE "nouvelle version" (Black Widow)
» VEUVE NOIRE (Black Widow)
» Statue VEUVE NOIRE "nouvelle version / variante" (Black Widow)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires de Dollz :: Les Histoires :: Histoires courtes-
Sauter vers: