Histoires de Dollz

Ici sont regroupées les histoires que j'écris sur OMD et d'autres qui me viennent en tête.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ♠ Enfin libre ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 674
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: ♠ Enfin libre ♠   Mer 11 Mar - 16:17

Au final c'est Thibault qui est venue me chercher deux jours plus tard contrairement à ce que m'avaient dit mes parents. Ces deux jours avaient été un jour d'espoir et l'autre d'impatience mais j'étais enfin dehors avec mon homme à défaut d'être aussi en compagnie de Fred et Sally. Le chemin jusqu'à chez nous avait été dans le silence le plus total, mais pas ce genre de silence lourd où vous vous taisez car vous ne savez pas quoi dire, non un silence plein d'amour où aucun des deux n'avait besoin de parler pour montrer à l'autre qu'il lui avait manqué. Une fois rentrés Thibault prépara le repas en me laissant le temps de prendre une douche et de me débarrasser un peu de ces longues journées dans cet hôpital de malheur, enveloppée dans son peignoir pour manger sur la table du salon avec lui je lui racontait enfin la rencontre entre le docteur Adams et mes parents avant que je ne puisse sortir.
Ça s'était passé le lendemain de ma sortie, sortie pour laquelle mes parents avaient haussé le ton l'espace d'un instant avant que je ne leur hurle de la fermer. Ma mère avait été tétanisée, mon père m'avait lancé un regard empli de colère que je lui avait rendu mais tout ce que je voulais entendre c'était la conclusion du doc. Cette conclusion avait été appuyée par une séance d'hypnose, allongée dans ce divan derrière une tenture pour avoir un peu la paix dans ce bureau trop grand à mon goût j'avais répondu à pas mal de questions et apparemment mon autre moi aussi mais ça c'était dans le rapport que j'avais dans ma valise et que je ne voulait pas lire pour le moment et encore moins faire lire. Après cette séance il m'avait demandé ce que moi je voulais, question à laquelle j'avais répondu sur un ton assez acide ce qu'il semblait mieux comprendre. Évidemment que je voulais sortir d'ici, revoir mon homme, vivre en paix avec les gens que j'aimais et qui m'aimaient en retour sans avoir peur de moi.

- T'as pas répondu la paix dans le monde et une tarte aux pommes ?

- La ferme et laisse moi raconter ou j'arrête l'histoire là.

- Désolé.

Mes parents avaient protesté, insistant sur le fait que j'avais tué des gens quand même et pas de la façon la plus douce à en lire mon journal ce à quoi le médecin avait consenti mais tout en mettant le doigt sur une disproportion plutôt que sur une psychopathie, le journal en était en quelque sorte la preuve en elle même, je regrettais ces morts. Au final il y eut conflit entre les trois "adultes", conflit auquel je ne pris pas part pour me mettre dans l'arrière bureau et me trouver un livre intéressant dans ces bibliothèques. C'était marrant de voir qu'il avait Dr Jekyll et Mr Hyde, sans doute m'avait-il comparé à ce brave docteur pendant un temps. Même en aillant fermé la porte je les entendait, même perdue dans ma lecture je les entendant. Mon père à demander à ce qu'on m'enferme tant que j'aurai cette "soit disant deuxième personnalité", ma mère à demander s'il n'était pas possible d'au moins me mettre sous médication pour pouvoir me garder à la maison, et le doc à insister sur le fait que je n'étais pas en moi-même le danger et que la médication ne servait à rien dans mon cas si ce n'était me mettre dans un état second à cause de barbituriques inutiles. Au final ce fut lui qui eut le dernier mot et mes parents lui donnèrent confirmation concernant le fait qu'ils viendraient me chercher.

- Et au final c'est toi qui es venu me ramener à la maison. Pourquoi ils sont pas venus ?

- Si seulement je le savais. Tu voudras aller les voir ?

- Nan, oui, j'en sais rien pas maintenant en tout cas. Déjà que j'enterre ce moment de ma vie si ça t'ennuie pas.

Apparemment ça ne l'ennuyait pas le moins du monde, Thibault me prit dans ses bras sur ce canapé, et moi complètement vannée par ces jours de prison je me suis endormie calée entre ses jambes, l'oreille contre son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
 
♠ Enfin libre ♠
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean Pierre BEMBA enfin libre !
» Nouveautés BD de la semaine du 27/02/12 au 03/03/12
» la TUNISIE enfin libre : la révolution du jasmin, la révolution du peuple
» Le pasteur Kuthino vient d'etre libere' enfin
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires de Dollz :: Les Histoires :: Histoire d'Amélie (folle-schizo)-
Sauter vers: