Histoires de Dollz

Ici sont regroupées les histoires que j'écris sur OMD et d'autres qui me viennent en tête.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ♠ Journée de la Femme ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 648
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: ♠ Journée de la Femme ♠   Sam 9 Aoû - 14:50

Le doc Adams avait fini par accepter que je sorte pour la journée. MAIS, car évidemment il y avait un mais, je n'avais pas le droit de sortir du domaine de l'hôpital. Au moins j'avais l'occasion de prendre l'air, et accompagnée de Tobias c'était déjà ça, habillée de mes habits aussi maintenant que j'y pensais, pas de cette ignoble chemise de taré. Quand Tobias revint me chercher dans ma chambre capitonnée il avait un sourire jusqu'aux oreilles

- T'as vraiment des amis impressionnants.

- De quoi tu me parles là ?

- Oh tu verras bien dans quelques minutes. Tu as la journée entière à faire ce que tu veux dans l'enceinte du domaine donc autant qu'on en profite rapidement t'en penses quoi ? C'est quand tu es prête.

- Je suis prête à sortir depuis que je suis arrivée ici.

Tobias m'ouvrit donc la porte tel un portier d'un grand hôtel de Paris, avec la révérence et compagnie, ce qui eut le don de me faire rire pour la première fois depuis trop longtemps. Le couloir avait toujours cette longueur interminable, encore plus maintenant que je savais qu'au bout ce serait le grand air et pas une énième salle de tests. La journée entière à me balader dans les parcs de l'établissement c'était déjà ça de pris et Tobias qui ne parvenait pas à se débarrasser de ce sourire qu'il avait sur les lèvres depuis qu'il était revenu. Il me cachait un truc qui allait me faire plaisir apparemment mais de là à savoir ce que c'était je n'était pas non plus télépathe. Voir cette porte blindée s'ouvrir enfin pour moi me remplit de joie, je n'étais pas encore libre, pas tout à fait, mais au moins j'avais cette chance de sortir. Le soleil de dehors me fit mal à la rétine au point que je du fermer les yeux un instant et me mettre la main devant le visage pour m'en protéger le temps que mes yeux s'habituent à nouveau à la présence de cette boule de feu dans le ciel. Tobias me proposa ses lunettes noires en riant alors que je l'envoyai gentiment bouler contre le cadre de la porte coulissante de l'entrée du bâtiment. Quand mes yeux récupérèrent enfin leur capacité de travail une énorme boule me prit à la gorge, ils étaient là, à m'attendre, Sally adossée contre un arbre, Ambre et Fred l'un dans les bras de l'autre me souriant de toutes leurs dents et Thibault. Thibault qui s'avança vers moi alors que je commençait à fondre en larme, Thibault qui me prit dans ses bras pour m'accompagner au sol alors que je pleurais toutes les larmes de mon corps, Thibault qui me serrait contre lui sans un mot, me faisant juste sentir à quel point il était heureux de me revoir et à quel point je lui avait manqué.
J'ai du pleurer pendant dix bonnes minutes, sous le regard bienveillant de mon infirmier et de mes proches, dans les bras de cet homme que je ne pensais jamais revoir. Une collègue à Tobias voulait appeler le docteur Adams mais ce n'était pas nécessaire, bien au contraire. Je me calmai donc dans les bras de Thibault, profitant de la chaleur de son corps et de la légère brise qu'il y avait ce jour là, avant de me lever et de l'embrasser. Voyant que j'avais l'air d'aller mieux l'infirmière calma ses ardeurs et nous pûmes aller discuter tranquillement dans un des parcs. Nous nous sommes tous calés par terre au milieux d'une sorte de mini-clairière dans un micro-bois, Thibault contre un arbre avec moi entre les pattes, Ambre avec Fred allongé la tête sur ses cuisses et Sally et Tobias assis près de tout ce petit monde.

- Comment vous avez su que le docteur Adams allait accorder une sortie à Amélie ? Il n'a décidé ça que ce matin donc vous pouvez comprendre que ça m'intrigue un peu de vous voir tous là depuis un moment.

- Si je vous disais que ma cousine a eu une vision de la sortie d'Amélie vous me croiriez ?

Ambre reçu un petit coup de la part de la dite cousine alors que l'infirmier les regardait toutes les deux hésitant sur une possible blague qui apparemment n'en était pas une.

- Avec moi tu peux t'attendre à faire des rencontres bizarres Tobias, enfin t'as déjà rencontre l'autre Amélie donc tu devais quand même t'y être préparé un peu.

- Heureusement que j'ai l'esprit ouvert. Thibault je profite que tu sois là, que vous soyez tous là, pour donner le verdict de Adams suite à notre petit jeu avec Amélie ce matin. Il a bien vu que tu n'avais pas pris tes médicaments avant que tu ne commences à poser tes questions, donc tu l'auras compris il est un peu le cul entre deux chaise, si vous me permettez l'expression mes chères demoiselles.

Un léger rire parcouru la petite assemblée, Adams était complètement paumé, en même temps je répondais mieux à ses questions et stimuli quand je ne prenais pas ses fichues pilules que quand on me les enfonçait dans la gorge, il y avait de quoi douter. Tobias continua sur sa lancée, nous expliquant qu'Adams voulait nous voir, de préférence tous, avec mes parents pour une journée sans médicament, une journée "normale" en somme. Cette réunion au sommet nous permettrait de mettre les choses à plat mais mes parents n'étaient pas vraiment chauds à cette idée. Cette réaction de leur part ne m'étonnait pas vraiment, ils avaient peur de leurs erreurs au point de refuser de les corriger.

- Corriger une erreur c'est commencer par l'admettre ma puce, je pense que c'est ça qui leur fout la trouille. Se rendre compte qu'ils t'on laissée de côté un moment, un long moment oui j'ai compris me regarde pas avec ces yeux là.

- Thibault a raison ma chérie, tes parents sont complètement perdus je n'ai pas besoin de tirer les cartes pour ça, ça se voit assez.

- Et toi Thib' t'as essayé de leur reparler aux parents ? Où c'est toujours le même cirque ? Ha pardon 'Mel il t'ont peut-être pas dit....

Fred s'était redressé voyant que je cherchait de quoi il parlait, Thibault finit par m'expliquer qu'il était retourner chez mes parents, ne serait-ce que pour savoir où j'étais quand il a vu que je ne rentrais pas. L'accueil a été pour le moins électrique de la part de mon père, il a osé lui dire que j'étais rentrée en larme à la maison après avoir parlé à ma mère de ce que j'avais sur le cœur avant de foutre mon homme au portail d'entrée du terrain. Sa deuxième visite quelques jours plus tard il m'en avait fait le topo en lettre, cette histoire de break et compagnie qui m'avait donné envie de vomir. Mais depuis il n'y était pas retourné vu qu'il avait des nouvelles de moi, même si mes lettres n'étaient pas des plus réjouissantes. La discussion fut close par un baiser dans le cou de la part de mon homme et la journée reprit sur des notes plus gaies, Tobias étant allé nous payer le repas du midi dans un des restaurants de l'établissement, pas du quatre étoiles mais c'était pas si mauvais. Au moment de nous dire au revoir, mon cœur était plus léger et Adams avait remarqué ce changement en moi et le regard qu'on s'échangeait avec Thibault, il suffisait de voir comment lui me regardait. Mais ça n'a pas empêché qu'il me renvoie quand même dans ma cellule, qu'il ose appeler chambre, en compagnie de Tobias qui me promis d'aller lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
 
♠ Journée de la Femme ♠
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journée de la femme: L'opposition s'exprime sur la situation de la femme
» journée de la femme
» Humour : La journée de la femme
» C'est la journée de la femme, non?
» Journée de la Femme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires de Dollz :: Les Histoires :: Histoire d'Amélie (folle-schizo)-
Sauter vers: