Histoires de Dollz

Ici sont regroupées les histoires que j'écris sur OMD et d'autres qui me viennent en tête.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ♠ Noël mystique ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gothikadoll
Admin
avatar

Messages : 665
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 25

MessageSujet: ♠ Noël mystique ♠   Sam 8 Fév - 18:10

Franchement depuis l'histoire de Virginie j'ai plus une minute à moi. Vivement les vacances qu'on me foute la paix je me sens déjà assez mal comme ça de l'avoir poignardée. Thibault est le seul à me défendre et en un sens le seul à savoir ce qui c'est réellement passé. Même moi j'ai raté un épisode ce qui ne m'a pas aidé devant le couple de flics chargés de l'enquête depuis la disparition de Mélisandre. Nan vraiment entre la maison et la fac y'a pas photo.

Mouai en fait je me demande mes parents me regardent carrément en coin. Encore venant d'inconnus ou presque je m'en fiche mais que ça soit aussi flagrant de leur part j'en ai marre. C'est avec un immense soulagement que j'apprends qu'ils partent chez les parents de mon père pour les vacances de Noël. Bon ils m'ont bien proposé de venir (à contre cœur je suis sure) mais comme j'ai les examens après les vacances ça m'a donné un prétexte pour dire non. Résultat je risque de passer les fêtes toute seule au final....... bah tant pis au moins je serai tranquille et non pas surveillée par une dizaine de paires d'yeux.

Une semaine avant les vacances Thibault vient me voir en me demandant ce que j'avais prévu. La nouvelle est donc répandue : la folle meurtrière reste en ville...

- J'ai rien d'écrit dans mon calendrier cette année je fois bien l'avouer. Entre mes parents qui me reluquent de loin et les étudiants qui parlent dans mon dos j'ai fait mon choix.

- Et ce choix est "je passe noël seule" ?

- Semblerait.

- Bon si t'as vraiment rien de prévu ça te dit de le passer avec moi et une ....... heu...... amie ? à moi.

- Pourquoi tant d'hésitation sur le mot ami ?

- C'est rien c'est juste qu'elle est un peu space. Très gentille mais très dans son monde. Bon après j'en connais une autre hahaaïe

- Te marre pas Thinault j'en ai marre de ce monde.

- Désolé. Je sais ça doit pas être facile de se réveiller et de se demander comment on a atterri là où on est. Ou encore de se retrouver avec une arme aux pieds devant un cadavre....

- Mouai. Ça va mieux ton bras au fait ?

- Mon épaule ? Ben étant donné que je l'ai vite remise en place après me l'avoir déboîtée oui ça tire encore un peu mais c'est rien de grave.

- Vraiment désolée je suis sure que c'est de ma faute aussi.

- Oui ça l'est mais tu sais quoi ?

- Quoi ?

- Commence pas à pleurer vu que tu as fait ça pour me protéger. Bon alors ce noël ? Tu le passes avec Sally et moi ou pas ?

- Ok si tu v....... Juste ton amie et toi ? Et tes parents ?

- Je t'ai jamais dit ? Ils sont morts y'a un moment maintenant. Juste après que j'ai rencontré Sally. Maintenant que j'y repense elle était bizarre cette rencontre haha bon maintenant j'en ris mais à l'époque je m'étais carrément énervé contre elle.

-  Raconte...... enfin si ça t'ennuie pas.

- Elle m'a prédit leur mort. Carrément en détail en me disant qu'elle en avait rêvé la veille. Résultat je me fâche, je rentre chez moi, des flics arrivent en m'annonçant que je suis orphelin. Je te raconte pas à la morgue quand j'ai vu les corps. Le lendemain elle m'attendait devant chez moi avec un bouquet de chrysanthèmes pour chacun d'eux, je me suis excusé et on a discuté un peu. Je devais avoir genre 15-16 ans à l'époque.

- Wow vraiment chelou en effet. Bof ma foi pourquoi pas après tout je risque quoi hahaha. Je vous retrouve où juste ?

- Je passerai te chercher en voiture, elle habite pas à côté.

Comme prévu le soir du réveillon Thibault passe me chercher vers 22h. Ne sachant pas trop à quoi m'en tenir je me suis contentée de grignoter un peu et de m'habiller comme d'habitude. Je n'ai vraiment pas l'habitude de le voir sapé comme ça..... et les cheveux détachés en prime. Le costume lui va plutôt bien je suis presque sous le charme. Lui en revanche remarque assez aisément que je ne savais pas quoi me mettre.

- Je vois que tu as opté pour une tenue simple ce soir, plaisanta-t-il.

- Te marre pas s'il faut c'est une soirée à thème et tu m'as rien dit.

- Ouai ça risque de partir en soirée à thème. Mais t'inquiètes Sally fait à peu près ta taille elle aura bien quelque chose à te mettre ...... enfin à te prêter....... t'inquiètes je voulais pas faire de double sens pourri et passablement...

- Malsain ? Heureusement que je te connais dis moi hahahaha.

- Mouai enfin bref, reprit-il l'air un peu gêné, si t'es prête on y va.

- Pronta per la festa.

- Hooo parleremo in italiano sta sera ?

- Tu parles italien depuis quand toi ?

- Depuis que ma mère était italienne.

D'une galanterie improbable en cette époque Thibault se conduit en parfait gentleman jusqu'à qu'il soit au volant.

- Et c'est parti pour l'aventure.

- L'aventure ? Carrément ? Sérieusement Thibault dans quoi tu m'embarques ?

- Dans rien de malsain vraiment. Si jamais tu te sens mal à l'aise dis moi et on rentrera.

- Mal à l'aise ?

- Heu ouai il arrive qu'il y ait des choses bizarres autour de Sally. Enfin je t'ai expliqué notre rencontre déjà. Ho et j'espère que les loups ne te font pas peur.

- Elle a un loup ? C'est pas interdit par la loi ça ?

- Haha il est pas officiellement à elle mais techniquement oui elle en a un qui rode autour de chez elle. Elle le nourrit de temps en temps donc il reste dans le coin. C'est un mâle solitaire je crois, plutôt rare pour l'espèce mais bon ...... ha ben quand on en parle regarde à ta fenêtre il nous accompagne.

Un loup, une maison perdue en forêt,  une soirée qui "risque" de finir par être à thème. Je sais pas dans quoi je m'embarque mais j'y vais accompagnée et à la vitesse de environ 80km/h.

La "maison" de Sally se dessina au loin quand Thibault s'engagea dans un chemin de terre entre les arbres. Il s'agissait en fait plus d'un manoir que d'une maison, peut-on vraiment vivre seul dans un espace aussi grand sans se sentir complètement abandonné ? Ou y avait-il des gens pour vivre avec elle, des serviteurs, des amis, de la famille éloignée.... Thibault me tira de mes pensées en ouvrant ma portière.

- Nous sommes arrivés princesse. Cesse dont de rêvasser si tu veux pas te perdre haha.

- C'est immense chez elle dis-moi. Elle vit vraiment toute seule ici ?

- Plus ou moins. Il y a parfois des gens de passage mais globalement.....

- En général je n'ai pas autant de compagnie pour plus d'une journée.

La voix derrière moi me fit sursauter. En me retournant je me retrouvais face à face avec une jeune femme au teint très pâle que faisaient ressortir ses longs cheveux noir de jais. Habillée plus pour l'occasion d'Halloween que pour le réveillon de Noël je commence à me demander si elle n'avait pas prévu une séance de spiritisme comme soirée à thème. Lentement elle pencha la tête sur le côté et me dit

- Le spiritisme est une chose dangereuse si on ne maîtrise pas le rituel. Je peux te tirer les cartes en revanche si tu le souhaites.

- ??? Tu....... tu...

- As des facultés qui peuvent faire trembler un psychologue. Mais passons suivez moi avant qu'Alastair ne gratte la porte.

- Alastair ? T'as donné un nom au loup au final ?

- Pour finir oui il est devenu plus proche que je ne l'aurais pensé au départ. Tu t'es fait magnifique Thibault mais pour qui est-ce ? L'une ou l'autre de tes amies ? Tu n'aura pas le choix que de prendre les deux ou aucune tu le sais.

- Je sais Sally on en parlera plus tard si tu veux bien il faudrait que 'Mel se change. Comme elle ne savais pas où je l'embarquais elle n'a rien pu prévoir pour le réveillon.

- J'ai préparé deux ou trois tenues qui lui iraient. En revanche, elle se tourna vers moi, tu sembles réceptive alors fais attention à toi quand je ne suis pas dans la même pièce que toi.

Sur cette phrase elle ouvrit la porte et nous sommes entrés en compagnie d'Alastair. Elle m'accompagna dans une des chambres à l'étage pour me montrer les tenues qu'elle m'avait préparées.

- Fais ton choix tu peux même les mélanger elles vont ensemble en un sens. La salle de bain privée de cette chambre est juste derrière les rideaux si j'étais toi je ne les fermerais pas.

- Tu comptes rester ici pendant que je me change ?

- C'est préférable mais ...... ton aura est perturbante comme si deux couleurs se chevauchaient. L'une est douce et l'autre brutale c'est curieux que vous puissiez co-habiter.

- Je vais me changer.

Je pris les affaires sur le lit et m'engouffrai dans la salle de bain, en fermant les rideaux mon cœur commença à battre d'une curieuse façon. Comme si tous mes instincts me hurlaient de fuir et de retourner vers la jeune femme pour être sous son regard. (dépêche-toi de sortir de là) C'est absurde c'est pas comme si en me retournant j'allais......

- HaaaAAAAAAA !!!!!

La baignoire qui, il y a une seconde était vide, se retrouve remplie de sang et un message s'inscrit en anglais sur le miroir au dessus pendant que des pas ensanglantés se dirigent vers moi, tombée sur les fesses et paralysée.

- Amélie !

Les rideaux s'ouvrirent violemment et le sang disparut quand Sally lança un regard noir dans la salle de bain. Elle me releva et m'aida ensuite à m'habiller.

- Désolée, dit-elle en m'attachant mon corset, d'habitude elle n'est pas si violente dans ses apparitions.

- Qui ?

- Une femme qui habitait ici. Elle a été tuée le soir de son mariage par son mari ivre de la soirée. C'était un mariage arrangé qui ne convenait qu'aux parents. Elle ne l'aimait pas et lui non plus alors pour mettre fin à cette comédie parentale ridicule il l'a égorgée encore habillée de sa robe de mariée dans la salle de bain. Tu peux voir son ombre parfois ici et dans la bibliothèque. Dans l'atelier aussi parfois.

- Tu veux dire qu'il y a des fantomes ici ?

- Très peu sont capables de les sentir. Il y a elle et moi dans ce manoir désormais. Elle a du voir ton aura sombre et a du décider de te faire partir pensant que j'avais à craindre de toi. Mais si Thibault est ton ami c'est qu'il n'y a pas de quoi avoir peur. Il serait venu me voir plus tôt sinon.

- J'ai une aura sombre moi ? C'est la meilleure.

- Toi non mais .......

- Sally ? J'ai fini de préparer l'atelier comme tu m'avais demandé mais tu crois pas que tu en fais un peu trop ?

- Non Thibault amour je veux lui parler si cela ne dérange personne.

Nous sommes donc redescendus pour discuter dans "l'atelier". Voilà que je me retrouve habillée comme une princesse gothique de la renaissance italienne et seule dans l'atelier pendant que Thibault discute vivement avec Sally dans le couloir. En faisant le tour de la pièce je me surprends à observer la chimère peinte en trompe l'oeil sur le mur à côté du "plan de travail" puis, de nouveau, la présence de la salle de bain revient.

- Je ne suis pas une menace mais une invitée. Si je suis ici c'est parce que Sally veut me parler.

- Ce n'est pas à toi qu'elle veut parler. Tu n'es pas un danger que tu dis mais peux-tu le garantir ?

-Toi aussi tu protèges quelqu'un ?

Elle est l'amie d'un ami

je ne lui ferai rien

cela je l'ai promis


- Tu es celle qui dégage une aura verte mais aussi une violence certaine.

- Je te le redis dans ce cas

Sally n'a rien à craindre de moi.


- Amanda laisse mon invitée. Amélie tout va bien ?

- Heu oui, je vois assez mal d'un oeil mais oui.

- Bien tu te sens prête pour ne séance de cartomancie ? J'aimerais vérifier quelque chose mais sans ton accord je ne verrai rien.

- Heu ok pourquoi pas. Qu'est-ce que je dois faire ? Et où est Thibault ?

- Ici 'Mel à ta droite.

- L'oeil qui voit pas quoi....

Thibault m'aida à me lever pour me mettre sur le canapé devant la bibliothèque. Pendant ce temps Sally récuperra un jeu de tarot marseillais et se posa à côté de moi.

- Tu n'as pas besoin de poser de question car la réponse que je cherche est générale. Tu es prête ?

- Oui vas-y fais ta lecture. Par contre ça commence à me fatiguer cet oeil.

- Je tâcherai de faire vite. Mais en échange reste avec moi pour le moment. Et Thibault cesse tes mauvaises ondes.

Elle commença un tirage mais pas celui que je connaissais. C'était un tirage en quatre cartes et la première commençait fort.

- Bon dans l'ordre ça donne la Mort à l'envers, un passé douloureux, de la violence contre toi physique, verbale..... tu étais maltraitée en général ? Pas forcément par ta famille mais à l'école ? Tu sembles avoir été trahie violement et celà découle sur ton état actuel qu'est la justice elle aussi retournée. La Justice que tu rends n'est pas adaptée, intransigeante. C'est aussi un symbole d'instabilité, de violence, ce qui va de paire avec l'aura verte que tu dégages par moments.

- Super rassure-moi merci.

- Je n'y peux rien ma chérie mais ne t'inquiètes pas, elle souria en regardant la carte du haut, l'Amoureux et à l'endroit celui-là. Tu n'es pas en couple encore n'est-ce pas ?

- Heu ça se voit tant que ça ?

- Tu passes le réveillon avec une parfaite inconnue. C'est donc un ami qui t'es fidèle qui te mènera vers la Force qui dans ce sens représente la maîtrise de soi. Comme quoi nous qui partions avec un passé et un présent plutôt sombres on se retrouve avec un avenir plein de promesses. D'autant que la synthèse donne le 11 et donc encore la force. Pour le moment tu es perdue mais avec de l'aide tu te retrouvera.

- Si tu le dis, je tombe de fatigue et mon oeil me fait mal au crâne.

- Hmmmm

- Qu'est-ce qu'il y a Sally ? Attends 'Mel je vais t'aider à t'allonger.

- Oui merci Thib..............

- Elle dort pendant que tu diriges. Cela explique qu'elle ne voyais plus de son oeil droit. Surveillais-tu Amanda ?

- Elle a menacé ma protégée

mais dans le but de t'aider.

Je voulais voir le tirage

c'est plutôt un bon présage.

Sans doute un jour n'aura-t-elle plus besoin de moi

je passerai donc le pas.

Nous savons tous ici

qui est le fidèle ami.


- Thibault ? Qu'y a-t-il ? Je sens de la tristesse en toi.

- J'ai pas pu l'aider la dernière fois je sais pas si tu te souviens !!

- Ne t'énerves pas

j'ai évité ton trépas

mort tu ne sers à rien

en vie tu fais le bien

nous somme d'accord jusqu'ici

n'est-ce pas très chère Sally ?


- Parfaitement d'accord sur ce qui s'est passé avec Virginie. Cela explique la justice renversée en revanche. Ton aura verte intransigeante et impitoyable s'accorde avec la justice trop sévère. Tu as, dans ton instinct de protection, une tendance facheuse à éliminer ce qui lui fait du mal non ?

- Houu belle double vue bravo

nous en avons parlé avec Thibault.

Nous avions une marché

qui aurait pu fonctionner

s'il n'y avait pas eu la jalouse

qui gît maintenant sous la pelouse.


- Tu as beau semblé regretter sur le coup quand tu en parles maintenant ça te fait sourire. Franchement tu veux que je pense quoi de tout ça ?

- Ais-je fait du mal à qui que ce soi ?

Depuis cette fois là

réponds moi sérieusement

qu'en penses-tu maintenant ?

En ce temps tu as eu les larmes aux yeux

de n'avoir pu faire mieux.

Au final tu as su l'aider

quand elle a vu ce qui s'était passé.


- L'aider ? Tu plaisantes ? Elle avait vachement l'air d'aller mieux.

- Tu restes sur tes défaites au point que tu prends tes avancées pour des pas inutiles. Il n'y a pas eu de problèmes depuis que Virginie est enterrée non ? Et pourtant ça doit pas mal jaser à la fac où vous êtes. Ce qui veut dire qu'apparemment tu réussis à contenir Amélie assez pour qu'elle n'ai pas trop de tristesse en elle.

- Le prince parfait

tu devrais donner des cours

pour ceux des contes de fée

qui sont dégoulinants d'amour.


- Tant que vous serez là il ne lui arrivera rien de facheux.

- Rien de fâcheux ? Et comment tu appelles le fait que les flics l'ont soupçonnée pendant un temps ? Que ses parents m'aient mis en garde contre elle ? Que le président de l'université voulait la faire interner pour éviter, je cite, "d'autres catastrophes" ?

- Catastrophe ?

Cette fille était la catastrophe.

tu étais présent ce matin là

tu connais l'histoire et eux pas.

Je parle en ayant analysé la situation

elle n'aurait pas tenu sans ta protection.

Crois-tu que cela me plaise ?

Tout ça c'est des foutaises.

J'ai pu sans doute y prendre goût

mais ta présence est un atout

je pourrai me reposer

et au final te la laisser.

Nous serions enfin plus qu'une

au delà de ces infortunes.


- Bien et si nous passions à table ? Amélie s'est-elle bien reposée ?

- Elle va mieux maintenant

il est temps de passer du bon temps.


- Bien je vais préparer ce qu'il reste à préparer dans ce cas. Thibault tu veux bien mettre la table ? Vu que tu sais où sont les couverts et tout ça.

- Oui pas de soucis. Amélie ?

- Oui ?

- 'Mel va bien ? Sérieusement ?

- Disons qu'elle ne songe pas à changer de vie

et pour cela je te remercie.


- Je suis désolé de m'être un peu emporté. C'est vrai que j'ai tendance à m'en vouloir de ne pas pouvoir faire plus...

- Tu fais déjà grandement

c'est largement suffisant.


- Il n'empêche que je suis toujours transparent pour elle. Juste le bon ami sur lequel on peut compter et rien de plus.

- Rien de plus ? Vraiment ?

ce soir elle te trouve plutôt séduisant.

Il est vrai que ce n'est pas commun

de te voir habillé

d'un costume de première main

même pour une soirée.


- ...... séduisant ? Heu le costume c'est Sally qui l'a choisi mais ..........

- Mais ?

- Je ......... tu .... enfin elle....

- Nous vous ils ?

qu'y a-t-il ?


- Elle ... nan rien oublie ça

- Elle t'aime beaucoup tu sais

et moi aucunement tu ne me déplais.

Tu es une des rares choses

pour lesquelles elle se battra

et sois sûr d'une chose

moi aussi je serai là.


- Pour moi ?

- Pour vous

je te dois un grand service

il faudrait être fou

pour te porter préjudice.

Il commence à se faire tard

j'en ai fini pour ce soir.

Nous discuterons quand tu voudras

si tu veux encore de moi.


- Ouai place à 'Mel je vais avoir besoin d'aide pour la table.

Après ma sieste je peux enfin revoir de mes deux yeux et j'ai plus mal au crâne. Tant mieux apparemment Thibault a besoin d'un coup de main. pour la nappe. Voyons ce qu'on peut faire de plus...... apparemment pas la cuisine j'ai le cœur qui bat à 100 à l'heure quand j'approche seule de Sally. M'en tenant à la mise en place des couverts et de la décoration de table je laisse Sally aux fourneaux et Thibault au feu. Mon dieu qu'il est pas comme d'habitude dans ces fringues, je me rends compte qu'au final je ne l'avais jamais vraiment regardé........ enfin pas avec autant d'attention. Les cheveux lâchés et la chemise à moitié ouverte ça fait son effet faut croire. Je me demande si......

- 'Mel ?

- Hum oui quoi pardon tu me parlais ?

- Haha nan enfin pas avant de vouloir te demander ce que tu avais. ça va ? Tu regarde fixement devant toi.

Fixement devant moi ? Mais Thibault devant moi il y a toi ! Mon dieu étais-tu vraiment tant transparent pour moi ?

- Nan c'est rien je me disais juste que ces fringues t'allaient super bien.

- Tu es sûre que ça va ? Tu pleures....

- Quoi ? Ho nan c'est rien j'ai juste mon œil qui me pique un peu..... je reviens.

Sans un mot de plus je me dirige vers la porte d'entrée que je passe sans vraiment m'en rendre compte. Une fois dehors je m'effondre sur les marches et laisse mes larmes couler silencieusement. Alastair m'avait rejoint et voyant ma tristesse se mit à hurler à la lune, hurlement qui m'acheva et me fit éclater en sanglot.

Sally vint me chercher avec sa douceur presque détachée du monde réel. Le début du repas se fait sans un mot ce qui a le don d'alourdir encore plus mon malaise.

- Thibault.....

- Oui 'Mel ?

- Fais pas cette tête je voulais juste m'excuser.

- T'excuser de quoi ? Tu n'allais pas bien c'est pas un drame.

- Ton sourire insouciant est quelque peu étonnant, répondit à ma place Sally.

- Les filles je vous suis pas là.

- Non rien oublie........

- 'Mel si c'est ma faute dis le moi. Vraiment si je t'ai fait quoi que ce soit, même sans le savoir....

- C'est pas toi le problème, enfin si mais ...... nan c'est juste que je me suis rendu compte d'un truc et ça me fait mal.

- On peut travailler à te faire guérir si tu veux.

- Allez donc danser mes agneaux la salle est juste à côté vous avez le temps avant la suite du repas.

Thibault me pris la main et m'entraîna dans la pièce que Sally nous avait indiquée. Le reste de la soirée fut le meilleur noël de toute ma vie.

En allant nous coucher (sur le coup de 8h du matin) Sally me dit une chose assez étrange :

- Tu as de la chance tu as deux anges gardiens.

- Anges gardiens ?

- Oui tous deux sans ailes néanmoins. Pas la peine d'avoir des ailes pour être un ange. Bonne journée vu l'heure, vous partagerez la même chambre d'amis par contre Amanda ayant toujours un oeil sur toi.

Et je me retrouve à avoir un homme dans mon lit, enfin dans ma chambre vu qu'il me laisse le lit, et j'ai pas envie de dormir. Alors je m’assois sur le canapé où il va dormir en attendant qu'il se prépare pour la journée de sieste. J'enlève les chaussures, les bas et les gants que Sally m'avait prêtés et pose ma tête contre le dossier du canapé.

- 'Mel ?

- mmmmmh

- Chuut Thibault

elle a besoin de repos


- Désolé je vais la porter jusqu'au lit c'est pas bon de dormir dans une position chelou.

- Fais comme tu veux

mais reste un peu.


- À côté d'elle tu veux dire.

- Cela la rassurera

que tu sois là.

Elle te vois tu sais

elle s'en rend compte désormais.


- Ho merde...... attends aide moi j'ai peur de la réveiller. Rends compte ? de quoi ?

- Que tu es un prince charmant

qu'elle ne voyait pas avant.


- hm

- N'ai crainte cher ami

reste juste sur le lit.

Oui tu l'as faite pleurer

mais ce n'était pas de ton gré.

Maintenant repose toi

elle n'a pas le permis n'oublie pas.


- Ouai si je conduis pas on rentrera pas. Mais vraiment je sais pas j'ai un peu peur de ce que je vais avoir comme surprise en me réveillant demain.

- mmmmmhquoi ?

- Rien puce rendors toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires.forumactif.org
 
♠ Noël mystique ♠
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires de Dollz :: Les Histoires :: Histoire d'Amélie (folle-schizo)-
Sauter vers: